Notre démarche

Notre projet n’est pas de faire un énième observatoire économique, spécialisé dans les questions d’emploi, mais d’observer, d’analyser et de rendre compte d’un certain nombre d’actions publiques qui nous semblent les plus pertinentes, c’est-à-dire les moins coûteuses et les plus efficaces en matière d’accès à l’emploi. Les actions privées nous intéressent aussi. Mais nous nous concentrerons seulement sur celles qui ont pour objectif le placement, l’accompagnement, la formation et l’insertion des demandeurs d’emploi.

 

Maisons de l’emploi: chronique d’une mort annoncée

le rôle précis et les contours des maisons de l’emploi ont été mal définis les rendant vulnérables au moindre changement politique. Pourtant, elles portaient en germe les conditions d’un renouvellement profond des pratiques politiques en faisant en sorte que les initiatives locales viennent d’abord du bas de la pyramide administrative au lieu de provenir du

Syndicats français: trop petits et trop nombreux

Les résultats 2017 des dernières élections professionnelles, réalisées pendant la période de 2013 à 2016, indiquent que seulement 5,6 millions de salariés ont pu s’exprimer sur un total d’environ 29,5 millions d’actifs en comptant les personnes au chômage, dont 23 millions de salariés et 3 millions de travailleurs indépendants. Cela représente à peine 1 salarié